Ottawa RiverRegulationPlanning BoardCommission de planificationde la régularisationde la rivière des Outaouais

Niveau d’eau de la rivière des Outaouais

Communiqué de presse publié le 2018-05-01 par Commission de planification de la régularisation de la rivière des Outaouais


OTTAWA/GATINEAU, mardi 1er mai 2018 — Les débits et les niveaux d’eau le long de la rivière des Outaouais entre Deep River et Ottawa-Gatineau (secteur du lac Deschênes – Britannia) continuent à augmenter rapidement en raison de la fonte accélérée des neiges. Le Comité de régularisation de la rivière des Outaouais informe de façon préventive les résidents des endroits qui sont sujets aux inondations dans les secteurs du lac Coulonge, du lac des Chats et du lac Deschênes – Britannia que les seuils d’inondations
mineures pourraient y être atteints à partir de jeudi prochain.

Tendance des conditions en rivière / Risque d’inondation : Les températures chaudes que l’on connait actuellement accélèrent la fonte du couvert neigeux toujours en place dans les parties centrales du bassin versant et ce qui fait augmenter les niveaux d’eau et les débits. Compte tenu des pluies prévues sur une bonne partie du bassin versant dans les prochains jours, le ruissellement printanier pourrait augmenter de nouveau en fin de semaine si des quantités appréciables de pluies sont reçues. Le Comité de régularisation informe de façon préventive les résidents dans les endroits qui sont sujets aux inondations à partir de Deep River jusque dans la région d’Ottawa-Gatineau que les niveaux pourraient augmenter de 100 à 110 cm au lac Coulonge, de 50 à 60 cm au lac des Chats, et de 50 à 60 cm au lac Deschênes (secteur Britannia) d’ici samedi ou dimanche, selon les quantités de pluies reçues.

Stratégie de régularisation des réservoirs : L’eau en provenance de la partie nord du bassin versant devrait pouvoir être retenue dans les principaux réservoirs de ce secteur. Cependant, dans les autres parties du bassin, les ouvrages sont principalement au fil de l’eau et ont une capacité d’emmagasinement négligeable. Par conséquent, ils ne peuvent pas servir à réduire significativement la hausse des débits et des niveaux d’eau engendrés par le ruissellement printanier. Durant cette période critique, le Comité de régularisation fera tout en son pouvoir pour limiter les inondations et continuera de surveiller la situation tout au long de la rivière.

D’autres bulletins seront diffusés si les risques d’inondation devaient augmenter.

Lire le communiqué de presse


Retour aux archives