Ottawa RiverRegulationPlanning BoardCommission de planificationde la régularisationde la rivière des Outaouais

Communiqué de presse – 18 avril 2017

Communiqué de presse publié le 2017-04-18 par Comité de régularisation de la rivière des Outaouais


OTTAWA/GATINEAU, le mardi 18 avril 2017 – Les membres du Comité de régularisation de la rivière des Outaouais désirent avertir les résidents du bassin que les niveaux d’eau et débits le long de la rivière des Outaouais ont augmenté rapidement à plusieurs endroits avec les précipitations des derniers jours combinées à la fonte des neiges. On prévoit des hausses supplémentaires cette semaine en raison des précipitations prévues. Entre Pembroke et Grenville/Hawkesbury, les débits et niveaux pourraient atteindre les débits et niveaux observés lors de la crue printanière de 1998.

Cette année, le mois d’avril est particulièrement pluvieux avec des précipitations cumulées jusqu’à maintenant qui dépassent la normale mensuelle. Ce ruissellement pluvial combiné à la fonte des neiges a causé des hausses rapides des niveaux et débits depuis dimanche dernier. Ainsi, les débits et niveaux des rivières dans les parties centrales et sud du bassin sont également bien au-dessus des normales. Il s’agit de conditions observées dont la récurrence est de une fois tous les dix ou vingt ans, dépendamment du secteur. Étant donné les prévisions météorologiques des prochains jours, on prévoit des hausses supplémentaires au courant de la semaine dans la plupart des endroits le long de la rivière entre Pembroke et Grenville/Hawkesbury, qui pourraient atteindre les niveaux observés en 1998, soit 59.97 m à Britannia/Lac Deschênes, 43.96 m au quai de Hull/Pointe Gatineau, et 42.74 m à Thurso. Les niveaux et débits à Pointe Gatineau sont maintenant près des valeurs observées en 1998 et devraient augmenter encore selon les quantités de précipitation à venir. Ailleurs, des hausses de niveaux supplémentaires sont aussi prévues. Les hausses de niveaux dépendront du montant de précipitation reçue. Les membres du Comité aimeraient demander aux résidents et communautés situés dans les secteurs qui sont sujets aux inondations de suivre l’évolution des niveaux d’eau au droit de leur propriété.

Alors que les principaux réservoirs de retenue situés dans la portion nord du bassin versant emmagasinent une grande partie des apports d’eau en provenance de cette portion du bassin, on ne dispose que de moyens limités pour contrôler les apports provenant de la partie centrale et sud du bassin versant. En effet, les ouvrages de contrôle dans ces parties sont « au-fil-de-l’eau », c’est-à-dire qu’ils ne sont pas conçus pour emmagasiner les eaux. Durant cette période critique, le Comité fera tout en son pouvoir pour limiter les inondations et continuera de surveiller la situation tout au long de la rivière. Au besoin, d’autres bulletins seront diffusés.

Lire le communiqué de presse


Retour aux archives
2020-12-04 09:09:40